Clicky

contact@chapelet.biz

Votre panier est vide.

0

Le chapelet portugais est lié à l’histoire des évènements de Fatima (ville située à une centaine de kilomètres au nord de Lisbonne au Portugal)

En 1917, trois enfants, bergers de leurs états, reçoivent six visitations de la Vierge Marie.
Ces trois enfants, tous trois cousins, et prénommés Jacinthe, François et Lucie, avaient reçus une forte éducation catholique.
Après avoir réuni leurs troupeaux respectifs, ils se retrouvaient pour réciter le rosaire grâce à leurs chapelets.

Le 13 mai 1917, alors qu’ils étaient en train de prier, ils reçurent la première apparition de la Vierge qui s’adresse plus directement à la petite Lucie qui, des trois enfants, était la plus pieuse.
Elle demanda à Lucie de venir lui rendre visite le 13 de chaque mois et, avec ses cousins, de réciter le rosaire en égrenant leur chapelet et de prier ainsi pour la paix et la conversion des pêcheurs, mais aussi d’accepter d’offrir des sacrifices au bon Dieu et les souffrances qu’il leur enverrait pour la réparation des nombreux pêchés qui L’offensait.
Après cette première apparition, la petite Jacinthe raconta leur rencontre à sa mère, et celle-ci en fit part au prêtre de la paroisse de Fatima.

Le 13 juin, un certain nombre de personnes avaient précédé les enfants au lieu où devait avoir lieu la rencontre.
Les enfants se rendirent sur le lieu et à nouveau récitèrent le rosaire, avant qu’ils ne soient interrompus par une lumière blanche annonçant la visite de la Sainte Vierge.

Le 13 juillet, 5000 personnes étaient sur place pour essayer de voir l’apparition. Les trois enfants reçurent la troisième apparition de la Vierge qui réitéra sa requête auprès de Lucie de réciter son chapelet afin d’obtenir la fin de la guerre. Les nombreux témoins virent ce jour là un petit nuage blanc couvrant les trois enfants et la Dame. La Sainte donna même des conseils pour la récitation du chapelet.

Le 13 août, pour la quatrième apparition, la foule était de plus en plus massive. Les autorités avaient donnés la consigne aux militaires d’empêcher le rassemblement, qui d’eux-mêmes renoncèrent et laissèrent les pèlerins se rendre sur le lieu.

Le 13 septembre, plus de 30000 personnes se réunirent sur le lieu de la rencontre, et à la demande de Lucie, se mirent à prier au rythme du chapelet. Alors la Sainte Vierge apparut aux enfants.

Le 13 octobre, pour la dernière apparition, ce fut plus de 60000 personnes qui se réunirent, priant à l’unisson en égrenant le chapelet, alors qu’une pluie battante faisait rage. A l’apparition de la Sainte Vierge, le ciel s’éclaircit et un soleil éblouissant apparut au zénith. A l’unisson, la foule exprima un grand cri de joie et de ferveur pieuse qui, pour les croyants, fut le signe pour que Dieu mette fin à la grande guerre.

Au lieu de la rencontre fut, par la suite, érigé un sanctuaire où des dizaines et des dizaines de milliers de pèlerins vinrent les 13 de chaque mois, de mai à octobre, à pieds, en récitant le chapelet pour la rédemption des pêchés des hommes.
Tout comme le chapelet de Lourdes, le chapelet de Fatima est l’objet rituel qui permet le lien et traduit la dévotion à la Sainte Vierge et à Dieu.

Il en existe de multiples aux grains plus ou moins gros, de différentes essences de bois, ou bien constitués de perles, en or ou encore en plastique…

Aucun produit ne correspond à votre sélection.